Blast Furnace

Les Belges aux entournures text

Les Belges aux entournures.

Je me souviens qu’on est tombé en panne dans les années 70. On était tout dans la bagnole (je veux dire tous les six) quand la 204 Peugeot break a commencé à déconner aux alentours de Mons. Je devais avoir dans les dix ans (1975). on revenait de la noce d’une cousine de Dunkerque.

On a dû dormir à l’hôtel près de la gare et le lendemain prendre le train jusqu’à Longwy. À la même période, dans la ‘maison mère’, je vois mes oncles moustachus et cheveux sur l’oreille. Ils s’apprêtent à sortir à la Tour (la discothèque du coin d’Arlon). On habite juste à la frontière et depuis la fenêtre de ma chambre, je peux voir le poste de douane au dessus de Signeul.

Au ‘stock américain’ d’Athus, j’achète le sac US sur lequel j’écris ANGE en relief. Le groupe pop répudié par les punks nouvellement coiffés. Francis Descamps à écrit une chanson appelé ‘dignité’ en 1972 sur l’album ‘caricatures’.

Cette dignité qui se pointe au sommet du crassier, le S O S en lettre lumineuse qui perce les brumes et les fumés d’usine. Quand les sirènes retentissent hurlantes annoncent les gaz lacrymogènes, un ‘bulldozer’ enfonce la porte du commissariat. Rien n’y fait. Les ‘indiens’ de cette république incontrôlée s’éteignent comme ‘les flammes de l’espoir’ en 1979. En 1980 les carottes sont cuites. A l’horizontal encore, le corps au milieu de la route pour arrêter les bagnoles et danser le ‘This fit not a love Song’ ou autre ‘Hubble bubble’ (1ers groupe du chanteur ‘plastic Bertrand’) fondu sur le radiateur. L’odeur du chou signale le vent du Nord.

Plus tard je me sépare pour mieux revenir dans ses briques rouges traversées par la flamme. A lestard 2006.

Bleu-buldo.

bleu-buldoBleu-buldo

blast-furnace

blast-furnaceBlast furnace

reh-hf-died

reh-hf-diedreh-hf-died

homme-de-fer

homme-de-ferhomme-de-fer